Category Archives: Photographie

Vu sur la route – vidéo

Depuis mes débuts dans le camionnage, j’utilise une dashcam pour filmer tout ce qui se passe devant mon camion et ce, 24 heures sur 24. J’utilise aussi la caméra de mon iPhone pour filmer certaines scènes lorsque je ne suis pas derrière le volant.

Voici une compilation des vidéos que j’ai mises en ligne récemment.


Cette vidéo a été filmée alors que je me trouvais à North Platte, NB lors d’une alerte de tornade. Heureusement, il y a eu des vents forts mais aucun dommage matériel et aucune tornade à proximité de nous.


L’anticipation est une qualité primordiale quand on partage la route avec d’autres utilisateurs. Malheureusement, cela n’est pas donné à tout le monde. Pour terminer la vidéo, une petite dance de camion qui se cherchent un stationnement pour la nuit.


Tu possèdes un puissant char sport pis tu n’est pas patient ? De grâce, la prochaine fois que tu veux tester les capacités d’accélération de ton bolide, va faire ça sur une track lors d’usagers de la route qui n’ont pas le goût de finir dans le champ avec toi !


Des fois, tu relaxes dans ton lit pis tout d’un coup tu regardes devant ton camion pis tu vois ça ! C’est malheureusement pas donné à tout le monde de chauffer un camion comme du monde…


Une autre fois où j’ai failli me faire ramasser le devant du camion…


Moi j’aime ça me promener à Montréal pendant le festival des cônes oranges !


Envoye-donc un autre p’tit bout à Montréal !


Envoye dans le fond de la cour du client ! C’est pas ben large mais ça passe !


Qu’est qu’il y a de plus trippant qu’une cour étroite chez un client ? Une route étroite pour te rendre chez ton client. Maudit Kentucky à marde !


Une caméra ne peut malheureusement jamais rendre entièrement hommage à toute la beauté que j’ai rencontré sur mon chemin lors de mon passage dans le North Dakota la semaine dernière. C’était tout simplement magique !

Coton – du champ à l’usine

On utilise tous du coton dans nos vies mais bien peu de gens s’interroge sur le chemin parcouru le coton entre le champ et nous. Bien sur, la partie facile à comprendre se situe entre l’usine et nous. Filage, tissage et conception des produits à base de coton. Ensuite, un p’tit tour en camion et parfois de bateau entre l’usine et le distributeur avant un autre p’tit tour de camion jusqu’au magasin.

Par contre, le bout que l’on connait moins c’est ce qui se passe entre les semis et le départ du coton pour être transformé.

Ça commence ici dans un champ rempli de duveteuses boules de coton.

Lorsqu’elles sont “mures,” les boules de coton sont récoltées par une machine pour être ensuite stockée sous deux formes:

En balles géantes comme les balles de foin rondes.

Ou encore, sous forme de briques géantes. Le coton est ainsi compressé dans une énorme boite de métal d’une vingtaine de pieds de long, 8 pieds de large et  8 pieds de haut !

Ces énormes briques seront ensuite apportées par camion à l’usine où la fibre sera nettoyée avant d’être transformée en une multitude de produits.

St Louis, MO

Voici mon compte rendu de ma visite de St Louis, MO.
 
Premièrement, je dois dire que j’ai un style de visiteur particulier c.a.d. que j’aime bien visiter en marchant ou grâce au transport collectif car j’aime “sentir la vibe” de la ville où je me trouve.Évidemment, ce mode de déplacement limite mes déplacements à des parties plus restreintes des villes mais c’est comme ça que j’aime fonctionner.
 
Je me suis stationné près du Flying J à la sortie 4 de la I-55. Le système de transport en commun passe en face de mon motel mais comme mon temps de visite était tout de même limité, je n’avais pas le goût de passer une heure dans un autobus alors j’ai utilisé le système Lyft qui est un compétiteur direct d’Uber. Super service et temps de déplacement limité au strict minimum. Ça commence bien la journée !
 
J’ai concentré ma visite au centre-ville en commencant par la fameuse arche qui fait la renommée de St Louis. Je dois dire que j’ai particulièrement impressionné par les dimensions de cette structure. 630 pieds de haut par 630 pieds de large à sa base ! Un système de funiculaire permet aux visiteurs de monter au sommet par l’intérieur de la structure. Puisque le nombre de billets est limité, il faut arriver tôt ou acheter ses billets par internet pour profiter de cette visite. Je suis arrivé trop tard. Je le saurai la prochaine fois. On peut combiner la visite au sommet de l’arche avec une courte croisière d’une heure sur la majestueuse rivière Mississipi si cela vous intéresse.
 
Pour les amateurs de sports et de spectacles, le centre-ville comporte 3 stades d’importance: le Bush Stadium pour les Cardinals de la MLB, le Scottrade Center pour les Blues de la NHL et le Dome at America’s Center, domicile des Rams de la NFL de 1995 à 2015. Les 3 stades sont à une quinzaine de minutes de marche l’un de l’autre.
 
La section du centre-ville que j’ai arpentée aujourd’hui, j’ai marché 8.5 km dans le centre-ville, est séparée d’est en ouest par une série de parcs. En partant de l’arche à l’est, il est possible de marcher sur la rue Chestnut St ou Market St sur une distance d’environ 3 km d’un parc à l’autre. Chaque parc possède sa propre personnalité.
 
Le centre-ville est composé d’immeubles à bureau, de gros hôtels, de stades et de salles de spectacles. Il y a quelques restaurants mais pas tant que ça, on est loin de Montréal ou de Québec disons et il n’y a pratiquement aucun magasin !!! Tu ne vas pas en ville pour magasiner tes cadeaux de Noël mettons. Même les boutiques de souvenirs sont rares. C’est pas peu dire.
 
Sur une échelle de 1 à 10 où 1 c’est poche et 10 c’est le paradis, je dirais que c’est quelque chose comme un 6.5… J’aurais probablement donné un 5 mais avec le Bush Stadium et le Ballpark Village situé à côté, c’est impossible de donner un 5. Pis une fois que tous les travaux autour de l’arche seront terminés, à la fin de 2017 selon les affiches autour du site, ça pourrait monter autour de 7.
 
Dernier point de ce long post, la sécurité à l’entrée des stades et de certains musées. Nous sommes en 2017 et malheureusement n’entre plus qui veut n’importe où. Depuis l’âge de 6-7 ans, j’ai toujours eu au moins un canif dans mes poches. J’ai ensuite gradué à un couteau suisse et depuis quelques années, j’ai toujours un couteau pliant – dans ce cas-ci un Spyderco Delica – dans mes poches. Je n’ai pu accéder au musée de la finance car on doit passer dans un système de sécurité similaire à ceux que l’on retrouve dans les aéroports nord-américains. J’aurais aussi aimé assister au match des Cardinals en milieu d’après-midi mais là aussi il faut passer dans le même style de système de sécurité alors j’me serait fait virer de bord à l’entrée du stade donc j’ai passé mon tour. Le prochain coup, le couteau va rester dans mon camion… Lesson learned !

Retour à la vie !

Hier, j’ai effectué ma première sortie officielle de vélo de montagne de la saison. Nouvelle saison… Nouveau vélo… Et surtout nouvelles découvertes !!!

Ça faisait un moment que j’étais curieux d’aller explorer les pistes de vélos de montagne situées au bout du boulevard des Estacades. J’en ai beaucoup entendu parlé mais je n’avais jamais eu la chance d’aller me balader dans ce coin-là. Après cette première visite, je peux dire que j’ai vraiment manqué quelque chose… Entendons-nous bien. Ce ne sont pas des sentiers exceptionnels mais à deux coups de pédales de la maison, c’est une belle ressource qui mérite d’être explorée encore et encore. Je sais que les gars de la boutique Passion Vélo on travaillé fort pour aménager des sections de descente et de sauts et ça parait. J’y reviendrai d’ailleurs dans un prochain billet.

Mais ce qui m’a le plus frappé lors de cette promenade en forêt c’est la végétation qui a déjà repris possession des lieux et ce, à peine quelques semaines après la dernière tempête de neige. C’est incroyable quand même. Même après près de 47 ans sur cette planète, je suis émerveillé par ce processus qui se répète année après année.

Pas tard après le souper, j’ai ramassé ma caméra et je suis retourné faire un tour là-bas, histoire de documenter quelques-unes de mes découvertes. Voici donc quelques-unes de mes photos.

20130504_190202_5451
Cette jolie fleur jaune m’a donné une bonne frousse. En effet, lors de mon passage en après-midi, elles étaient toutes pimpantes et regardaient toutes vers le ciel. Par contre, à mon retour à 19h00, elles avaient presque toutes la tête basse, au repos pour la nuit… Heureusement qu’il y en avait quelques braves qui ont bien voulu poser pour moi…

20130504_190823_5460
Les trilles, par contre, étaient encore tout sourire et il a été facile de les photographier. Beaucoup plus grosses et plus haute, elles ont demandé moins de contorsions pour se laisser photographier.

20130504_185852_5446
J’ai aussi bien aimé la prestation de ces têtes de violons. Ça pousse tellement vite ces p’tites bêtes là que je m’en serais voulu de ne pas les photographier immédiatement. D’ici peu, elles se seront métamorphosées en superbe fougères.

20130504_191234_5470
Finalement, je n’ai pu résister à l’envie de photographier la genèse de notre symbole national. C’est encore difficile de l’identifier mais d’ici quelques jours, cet amas de tissus verts deviendra une superbe feuille d’érable. En fait, pour être juste, je devrais plutôt dire plusieurs feuilles d’érable.

J’ai bien l’intention de les visiter régulièrement pour pouvoir les admirer et surtout les voir se transformer au fil des jours et des semaines. D’autres espèces viendront tour à tour faire leur parade, montrant leurs plus beaux atours avant de faire place aux suivants. Encore une fois, le cycle de la vie fera son oeuvre. Plus près de nous, dans des bacs ou dans nos jardins, des végétaux viendront agrémenter nos vies, de par leurs couleurs, leurs arômes ou leurs saveurs. Une fois de plus, la nature effectue un retour à la vie après une longue période de dormance.

Bon retour à la vie !

Dernier jour de compétition

Une autre superbe journée d’apprentissage sur le terrain aujourd’hui. En effet, j’en étais à ma première expérience en soccer. Yé ben grand ce modus de terrain là !!! C’est fou que lorsque qu’on est sur le terrain pour jouer, on a pas l’impression de jouer sur une si grande surface. C’est pas des farces, lorsque le soleil se couche à un bout, il vient à peine de se lever à l’autre bout !!! LOL Non, sans blague… Pour un photographe, c’est un cauchemar. Le compromis en terme de distance serait de demeurer au centre du terrain. cependant, le photographe verrait les joueurs de dos la moitié du temps et quand il les verrait de face, ce ne serait pas pour des jeux décisifs. Bien sur qu’il y a de l’action au centre du terrain mais pas autant qu’à l’approche des buts.

Ce qui veut dire qu’on doit choisir à quel bout du terrain l’action va se passer. Si on est chanceux et qu’il s’agit de deux clubs d’égale force, on a des chance de voir 50% de l’action. Si par contre, les forces sont inégales, ou bien on voit la majorité du match à son bout de terrain ou on voit pratiquement rien à moins d’être équipé de téléobjectifs de la mort. Comme c’est pas mon cas, des fois j’ai été gâté et d’autres fois, ben j’ai trouvé le temps long. Et puisque les deux terrains étaient situés à quelques mètres l’un de l’autre, je pouvais toujours aller d’un terrain à l’autre au gré de l’action.

United colours of Benetton

On dira ce qu’on voudra mais au Canada, la tradition en soccer est quasi inexistante. Ce sport est tout jeune ici – quelques décennies à peine – alors qu’il est pratiqué depuis plus d’une centaine d’années ailleurs dans le monde. Il ne faut donc pas sursauter en voyant la couleur de la peau ou l’accent de plusieurs entraineurs qui amène nos jeunes vers l’excellence. Sur le terrain, on le remarque également. Bien que nous ayons de plus en plus de joueurs émérites natifs du pays, force est d’admettre que s’il y a un sport qui représente bien le multiculturalisme canadien, c’est bien le soccer. À vous de le constater.

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Détermination

Bien que le soccer soit un sport d’équipe, il faut également une grande détermination personnelle de chacun des membres de l’équipe pour permettre à celle-ci d’atteindre les plus grands sommets. Ne dit-on pas qu’une chaine est aussi forte que son plus faible maillon ??? Voici quelques exemples de détermination.

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Pour finir, voici quelques-unes de mes photos favorites de ma journée.

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012

Jeux du Québec - Soccer - Shawinigan 2012