All posts by fireman

Première journée de compétition

Alors là c’est vrai. Fini le protocole, fini les discours et les spectacles. Place aux athlètes !!!

Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’aller découvrir de nouveaux sports. Photographiquement parlant du moins. Premier arrêt, l’école secondaire Les Chutes où se déroulaient les compétitions d’athlétisme. Premier constat, je ne m’y connais pas beaucoup en athlétisme. Bon oui, je connais bien le nom des sports que j’ai tous pratiqué à un moment ou un autre de ma tendre jeunesse mais force est d’admettre qu’entre faire le sport et le photographier, il y a tout un monde. Ajouter à ça un soleil de plomb qui ne brillait pas toujours dans le sens que j’aurais aimé et vous vous retrouvez avec un photographe qui avait plusieurs défis à relever en même temps…

Malgré tout, j’ai obtenu des résultats très intéressants. Beaucoup plus intéressant que ce que mon pré-visionnement m’avait laissé croire… Vous auriez dû entendre mes commentaires quand je “chimpais sur le terrain… C’était pas toujours politiquement correct… O_o Heureusement, les résultats sur mon ordinateur ont été de beaucoup supérieurs à ce que j’avais cru voir sur le petit écran de ma caméra.

Lors de mon arrivée, les courses de 100 mètres étaient à l’honneur. Je suis donc arrêté un moment pour immortaliser ces coureurs.

20120727_103449_0709

20120727_115125_0901

Je me suis ensuite déplacé dans le bac de sable. Ehhhh… Vers le saut en longueur. J’ai été à même de constater qu’il existe plusieurs style de sauteurs. Je vous les laisse découvrir. ;-)

20120727_111510_0778

20120727_112158_0813

20120727_112158_0816

L’inconvénient quand on couvre ce type d’événement c’est que tous les sports se déroulent en même temps ou presque. Et comme je n’ai pas encore trouvé la formule magique pour me cloner ou encore me téléreporter instantanément, je n’ai pas été en mesure de photographier tous les sports qui ont eu lieu cet avant-midi lors de mon passage sur ce plateau. 8-( Voici tout de même une photo du lancer du javelot que j’ai prise entre 2 courses.

20120727_113531_0859

Une compétition d’athlétisme, comporte obligatoirement des longueurs entre les compétitions. Voici donc un bref aperçu de ce que faisait ces spectateurs pendant les temps morts.

20120727_114533_0886

Après le diner, je me suis dirigé vers la station plein-air Val-Mauricie. Il y a de ça bien bien longtemps, quand j’avais l’âge de nos valeureux sportifs, j’ai parcouru les sentiers qu’ils ont aujourd’hui la chance de parcourir. Que ce soit à la course à pied ou encore en skis de fond, j’ai moi-même souffert sur ces difficiles parcours. C’est donc avec un petit sourire en coin que j’ai regardé les cyclistes dévaler et remonter les pentes de ce qu’on appelait à  l’époque, le centre de ski Val-Mauricie. Une chose est certaine, la grande majorité des cyclistes étaient très attentifs et concentrés en s’élançant du haut des pentes.

20120727_130552_0928

Celui-ci a tout de même pris le temps de faire un “tail whip” pour le photographe. Merci !

20120727_130616_0931

Concentration que je vous disais…

20120727_131515_0943

Quand je vous disais qu’il y avait de bonnes côtes…

20120727_133359_0977

Heureusement que le soleil tapait moins fort dans les sentiers qu’en haut près du départ/arrivée mais il en demeure pas moins que tous et toutes ont travaillé très fort.

20120727_134411_0998

Ayant laissé une partie de mon matériel photo dans l’auto, je n’ai pas eu la chance de tester les nombreuses prises photographiques que l’on voit dans les magazines spécialisés mais j’ai tout de même effectué quelques tests en prévision de mon retour dans les sentiers demain. La balance entre la lumière ambiante et mon flash laisse à désirer mais j’aime bien le résultat quand même. Ça donne un style unique.

20120727_134729_1000

20120727_135353_1016

De plus, je crois que j’ai un peu abusé d’une vitesse d’obturation un peu trop lente ce qui donne parfois de drôle de résultats mais bon… Faut bien apprendre un peu de nouveau à  chaque sortie non ? Je vais être meilleur demain. C’est promis !!!

Parlant de demain… En théorie, je passe la journée en vélo de montagne mais comme la journée se terminera en milieu d’après-midi, c’est possible que je vous ramène quelques surprises. Va falloir que vous reveniez demain soir pour voir ça !!!

Bonne soirée les amis !

Ouverture des Jeux

P’tite saucette au centre Bionest en après-midi. Ne voulant pas “brûler le punch” je ne peux que vous montrer cette image… ;-)

20120726_135623_0473

Quelques instants après l’heure du souper, les athlètes commencent à arriver derrière le centre Bionest.

20120726_171346_7632

Le party poigne rapidement et les jeunes ont besoin de se dégourdir les jambes alors ils courent d’un bord à l’autre du terrain avec leurs drapeaux !

20120726_171633_7640

Éventuellement, les choses se calment et ils se préparent à faire leur grande entrée à l’intérieur de l’aréna.

20120726_184733_7678

Et c’est parti mon kiki !!!

20120726_203105_0564

20120726_201532_0541

L’émotion est palpable pendant cette belle cérémonie !!!

20120726_202205_0554

Au menu, toutes sortes de numéros qui viendront fasciner jeunes et moins jeunes présents à la cérémonie.

20120726_204028_0577

DJ Minie en mettra plein les oreilles avec ses mix de la muerte !

20120726_194813_0516

Et que dire du groupe Transcendanse qui a littéralement envouté la foule avec sa prestation !

20120726_210507_0592

20120726_211029_0611

Le numéro du feu qui a précédé l’arrivée de la flamme a également été très apprécié par la foule.

20120726_212202_0618

C’est Éric Bédard, grand olympien mauricien, qui a eu l’honneur d’allumer la flamme des Jeux.

20120726_212455_0628

Nous avons également eu droit à une prestation de chanteuses amérindiennes haut en couleur.

20120726_213030_0632

Finalement, la soirée s’est terminée sur une superbe prestation acrobatique qui a tenu les spectateurs en haleine jusqu’à la toute fin !

20120726_213857_0649

Les ballons se sont fait allé jusqu’aux dernières secondes de ce magnifique spectacle.

20120726_213532_0638

J’ai presque déjà hâte aux cérémonies de clôtures ! Non, c’est pas vrai. J’ai plutôt hâte de voir les athlètes à l’oeuvre sur les différents plateaux de compétition. On s’en reparle en fin de journée !

Départ dans 3… 2… 1…

Ouais ben ça y est ! Dans moins de 3 heures, la finale d’été des Jeux du Québec débutera. Après des années de durs labeurs et de tourmente, c’est là que ça va se passer. C’est là qu’on va juger la ville de Shawinigan, c’est là que la province va constater que malgré les coups durs que cette ville a encaissé au cours des dernières années, qu’elle est capable de se relever et de recevoir la visite en grand.

Si ce que j’ai vu lors de mon passage furtif au Centre Bionest cet après-midi, la cérémonie d’ouverture va être haute en couleur ! Je vous donnerai mon compte rendu et vous montrerai quelques photos ce soir à mon retour à la maison.

Je termine mon souper et je me sauve. Je veux être là de bonne heure afin de prendre quelques photos des athlètes avant leur entrée dans l’aréna.

À bientôt !

Fermier urbain

Même si j’ai vécu la grande majorité de ma vie en ville, j’ai toujours été un gars de campagne. Se réveiller au son du maréchal-ferrant qui bat le fer rouge quand on est ti-cul, ça laisse des traces que les années ne peuvent effacer. Faire du vélo des kilomètres durant dans la campagne verdoyante, sentir l’odeur de l’herbe fraichement coupée l’été, des feuilles en décomposition l’automne et des pissenlits au printemps, ça ramène un citadin en devenir à ses premiers stimulis, à la source de sa vie, à la source de toute vie.

J’ai toujours eu un grand attachement à la terre et aux bienfaits qu’elle procure à ceux qui la travaille. Malheureusement, je n’ai jamais vraiment eu la discipline pour la faire fructifier. En quelques rares occasions, j’ai essayer mais ma détermination flétrissait à mesure que les mauvaises herbes prenaient le dessus sur les bonnes herbes… Ainsi donc, au fil des années, j’ai délaissé l’idée de cultiver des fruits et des légumes pour subvenir à mes besoins. Faut dire que c’est facile de se trouver des excuses pour ne pas le faire quand on a une épicerie à moins de 150 mètres de chez-soi.

Par contre, il y a quelques jours, ma blonde m’a fait découvrir un bijou d’émission qui s’appelle Le fermier urbain. D’une durée de 30 minutes chacune, c’est courtes émissions, ce sont presque des capsules, nous permettent de découvrir les mille et une manière de cultiver la terre. Pas besoin de vous dire que pas si difficile que ça finalement quand on travaille intelligemment. Personnellement, je n’ai jamais été un grand fan de cultiver des choses à quatre-pattes. Non mais tsé !!! Premièrement, si Mère Nature avait voulu qu’on cultive à ras le sol, c’est pas des pieds qu’on aurait au bout des jambes. Ce serait des mains. Pis en plus, notre système circulatoire est conçu de manière à ce que notre tête soit normalement au dessus de nos fesses. Quand on est cul par-dessus tête, ben c’est malheureusement pas le cas et c’est pas long qu’on a hâte de rétablir l’ordre naturel des choses.

Dans les émissions du Fermier urbain, on comprend rapidement qu’il y a moyen de moyenner et que c’est possible de travailler autrement. À partir de bacs ou encore directement sur les murs. Et là, on ne parle pas d’un ou deux exemples montrés à la sauvette. Nenon… À chaque émission on revient avec ces techniques de jardinage et on élabore des stratégies pour maximiser les résultats. Parlez-moi de ça !!!

Ainsi donc, après avoir écouté les 12 premiers épisodes en rafales le weekend dernier, nous avons donc décidé de tenter notre chance. Possédant quelques contenants formats géants à la maison, nous avons fabriqué 2 bacs avec réserves d’eau intégrées. Pourquoi des bacs avec réserves d’eau nous demanderez-vous. Bonne question ! Première raison: étant donné qu’ils seront installés sur la galerie avant de la maison et que celle-ci est fabriquée en béton et qu’elle est exposé à plus de 6 heures de soleil par jour, nous voulions minimiser les besoins d’arrosage au minimum. On fait cet exercice-là pour avoir du plaisir, oubliez-le pas ! Donc, en dotant nos bacs de réserves d’eau, nos plantes profiterons de l’effet de capillarité pour s’abreuver. Selon ce que nous avons appris en écoutant l’émission et en faisant des rechercher sur internet, ou peu s’attendre à une autonomie d’un à trois jours, tout dépendant des plantes cultivées, de la température et de la période de l’année. Ayant fabriqué 2 bacs identiques mais ayant planté des végétaux forts différents dans ceux-ci, nous seront à même de constater si cette théorie est valable et surtout, quelle est la différence. Cela nous permettra de modifier, si le besoin se fait réellement sentir, nos plants avant la fabrication des prochains bacs qui seront utilisés l’été prochain.

Je reviendrai dans un prochain billet sur la technique de construction que nous avons utilisé. Pour l’instant, j’ai le goût de terminer ce biller en vous montrant rapidement de quoi on l’air nos bacs lorsqu’ils sont vides et une fois nos végétaux mis en place.

Voici donc ce à quoi ressemble nos bacs lorsqu’ils sont vides de tout contenu:

IMG_1353.JPG IMG_1352.JPG

Maintenant les voici avec les végétaux:

IMG_1351.JPG

Dans ce bac, nous retrouvons deux plants de tomates rouges, un plant de fraises à production continue et un plant de mélisse.

IMG_1350.JPG

Dans celui-ci, on ne retrouve que des fines herbes dont entre autres, de la ciboulette, de la roquette, du persil plat, du thym, de l’origan, de la basilic et du romarin.

Finale provinciale des Jeux du Québec

PortraitTout comme lors de la 26e finale des Jeux du Québec en 1991, je serai de nouveau photographe pour la 47e édition. Par contre, cette fois-ci, c’est en été que ça ce passera.

Au menu, 19 sports, des activités diverses, des milliers d’athlètes, des centaines d’accompagnateurs et d’innombrables bénévoles. Je vous invites donc à passer ici quotidiennement pour en apprendre plus sur les activités auxquelles j’aurai assisté. Bien entendu, vous pouvez également vous attendre  à voir des photos de vos athlètes préférés.

À  bientôt et au plaisir de vous croiser sur les nombreux sites de compétitions !

Jean-Pierre Magnan