La vie après le nord – prise 3

Après une fin en queue de poisson chez CJFR, je me suis dit que serait peut-être bien de chercher une entreprise d’envergure qui s’occupe bien de ses chauffeurs et non pas juste des ses administrateurs.

IMG_6020

Un de mes collègues du CFTC travaille pour la compagnie Hyndman depuis que nous avons terminé notre formation en transport par camion. Il m’avait parlé en bien de son employeur à quelques occasions et je me suis dit que ce serait peut-être le temps d’aller voir comment ça se passe dans une telle compagnie. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai pris le train en direction de Kitchener en Ontario pour ma formation pré-embauche.

IMG_6059

Une fois cette formation de quelques jours terminée, on m’a alloué un camion me permettant de revenir à la maison et ainsi me préparer à ma première assignation. Bien que préférant faire du flatbed, je me suis dit que ce serait bien de retourner en drybox pour mieux voir ce qui se passe de ce côté là de la business.

IMG_6134

Mon premier voyage m’a permis de traverser le Canada du Québec jusqu’en Colombie-Britannique. J’ai eu l’occasion de traverser le pont à Nippigon, ON, pont flambant neuf qui a malheureusement éprouvé des problèmes techniques dû à une erreur des concepteurs qui fait en sorte qu’il y a trop de haubans pour un pont de cette longueur. Lorsqu’il fait froid, les haubans se contractent et tirent le tablier du pont vers le haut. Comme les piliers centraux ne sont pas situés au centre du pont, il y a donc beaucoup plus de tension du côté ouest du pont ce qui a eu pour effet de faire lever le tablier du pont ! Tout au long des travaux pour corriger la situation, nous ne pouvions passer que dans une seule direction à la fois et ce sous la supervision d’une escorte routière qui roulait devant chaque convoi.

IMG_6165

En Alberta, j’ai eu la chance de croiser du transport hors normes. Je n’ai pas eu l’occasion de croiser du matériel de très grandes dimensions destiné à l’industrie pétrolière mais j’ai tout de même croisé des bâtiments complets qui étaient déplacés d’une ville à une autre !

IMG_6175

Par la suite, j’ai renoué avec les Rocheuses. Quel plaisir de parcourir ce coin de pays ! Probablement que je vais changer d’idée cet hiver mais en attendant, oh là là que j’aime ce coin-là ! C’est vraiment extraordinaire comme endroit !

IMG_6235

Une fois rendu à Vancouver, j’ai eu la mauvaise surprise de constater que le système de chauffage de ma couchette venait de rendre l’âme. Après discussion avec le mécano de la compagnie, il a été décidé d’apporter mon camion chez le concessionnaire International de Langley. Mon hôtel, situé à quelques kilomètres du centre-ville et à mons d’un kilomètre d’un arrêt d’autobus menant au Skytrain, était des plus confortable.

C’était une bonne chose considérant qu’il a fallu près d’une semaine pour identifier et réparer le problème. C’est à ce moment que j’ai appris que mon camion était équipé d’un des 19 prototypes en circulation au Canada et qu’un problème de programmation du système d’exploitation de la dite chaufferette était en cause. Heureusement, en attendant la mise à jour, qui devait être effectuée à Toronto par les concepteurs du logiciel, je pouvais effectuer une courte procédure qui permettait de remettre tout ça en marche.

IMG_6300

ma malchance m’a donc permis de prendre le transport en commun pour me déplacer de la banlieue et ainsi pouvoir visiter cette superbe ville côtière. Puisque les premiers jours, j’ai dû les passer au garage à attendre et espérer que mon camion soit réparé, j’ai finalement visité la ville que pendant 2 jours mais ce fut tout de même suffisant pour me faire tomber en amour avec la ville. J’ai déjà hâte d’y retourner comme touriste !

IMG_6542

En fin de compte, j’ai une fois de plus réalisé que je ne trippais pas tant sur le drybox. De plus, j’ai constaté que de travailler pour une aussi grosse compagnie, ce n’était pas pour moi car tous les employés sont des numéros et cela semble déresponsabiliser plusieurs d’entre eux. C’était certainement le cas de ceux affectés à la paperasse des douanes car j’ai pratiquement éprouvé des problèmes à toutes les fois que j’ai traversé la frontière et ce, peu importe dans quelle direction je la franchissais ! J’ai passé de nombreuses heures assis ur mon cul à attendre qu’ils finissent par faire leur travail. J’ai aussi passé de très nombreuses heures chez les courtiers de douanes car la paperasse qu’ils avaient acheminé à ma compagnie n’avait pas été vérifiée et c’était tout croche.

IMG_6594

Malgré tout, je peux dire que ce fut une expérience intéressante. J’ai vécu de belles choses avec Hyndman et probablement que si j’avais été plus patient et compréhensif, les choses n’auraient pas été si pires mais malheureusement, j’ai horreur qu’on me traite d’une manière qui est incompatible avec la manière que je traite les autres. Je ne fais pas aux autres ce que je ne veux pas qu’on me fasse et je m’attend à la même chose des autres ce qui n’a malheureusement pas été le cas de certaines personnes dans cette compagnie.

Pis our être honnête, je m’ennuyais du travail de flatbed alors plutôt que d’aller faire une job qui ne me convenait pas et où j’étais malheureux, j’ai préféré quitter et tenter ma chance ailleurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *