Semaine 17 – Les semaines se suivent et se ressemblent

Vous sous souviendrez que dans mon dernier billet, je vous ai mentionné que j’avais échoué mon examen de compétence 5 à cause d’une règle de verdict. Une bête erreur de ma part qui m’avait mis en échec. Mon  prof m’avait alors mentionné que j’aurais la chance de reprendre rapidement mon examen ce qui a été fait le samedi 2 février. Au moment de ma reprise, on nous a également annoncé que des étudiants étaient prêts pour passer leur test de la SAAQ. En fait, il y en a 4 qui ont passé leur test ce samedi-là.

De mon côté, je me suis efforcé de reprendre mon examen de compétence 5 et surtout de le réussir. Ce que j’ai fait d’ailleurs. Cette fois-ci, la nervosité était pas mal moins grande. Par parce que je me sentais au-dessus de mes affaires mais plutôt parce que j’ai réalisé qu’il s’agit d’un test de compétences de base et que ma vie ou celle de quiconque d’autre n’est en jeu. Je suis pourtant un grand garçon et je savais tout ça mais on dirait qu’il fallait que je me pète la gueule pour le réaliser.

Mon examen n’a pas été parfait. Loin de là mais veut veut pas, quand tu ne maitrises pas suffisamment toutes les facettes des techniques apprises, elles reviennent rapidement te mettre dans le trouble. J’ai donc pris des notes sur ce que je dois améliorer afin de pouvoir travailler là-dessus au cours des prochaines semaines.

Lundi passé, nous avons eu la chance d’essayer un nouveau camion. Un gros Peterbilt 389. On a pratiqué beaucoup avec de “petits” camions depuis décembre dernier et c’était une des premières fois qu’on avait l’opportunité de pratiquer avec un aussi gros camion. Quelle prestance ! Quelle puissance aussi ! On a eu beaucoup de plaisir à conduire ce gros véhicule.

Mardi, dès le début du cours, mon prof m’a approché pour m’annoncer que j’avais été choisi pour passer ma classe 1 dès le weekend (8 février). Euhhh… J’ai trouvé ça flatteur qu’il pense à moi comme ça mais c’est que j’avais pas vraiment eu le temps de pratiquer les points faibles soulevés lors de mon examen de compétence 5 moi-là ! O_o Il m’a alors présenté le camion que je devais utiliser pour mon test de la SAAQ. Un vieux Sterling pas très très glamour mais qui est considéré comme un camion facile à chauffer. Côté look et puissance, on est loin du gros Pete de la veille mais bon, c’est n’est pas une compétition de show’n shine non plus alors go avec le Sterling.

Disons que pour un camion facile, je l’ai trouvé capricieux pas mal mais à   la fin de ma demi-heure de route, je commençais à m’y faire. Mais j’étais quand même un peu inquiet car je ne me sentais pas très à l’aise au volant de celui-ci. Après notre tour de conduite, ma coéquipière et moi sommes retourné à l’école pour pratiquer notre marche arrière. Ça faisait un bail que je n’avais pas pratiqué la marche arrière au 45 degré. Les deux premières approches se sont avérées totalement inadéquates. D’la grosse marde en fait !!!

Je me suis ressaisi par la suite et j’ai réussi à en faire une sur le sens du monde. Par contre, ma coéquipière a éprouvé de la difficulté à chacune de ses tentatives. Comme il était maintenant l’heure d’aller dételer notre remorque, elle m’a offert de reculer la remorque dans son trou afin que je me pratique une dernière fois avant mon examen. J’ai reculé ma remorque dans son trou “one shot” pis ça m’a vraiment mis en confiance pour mon examen de la SAAQ. Merci Karo de cette belle générosité !!!

Hier, je me suis présenté au CFTC avec peu de stress. Surprenant quand on considère comment j’étais stressé lors de ma compétence 5 mais en même temps, pas si surprenant que ça. C’est fou comment on peut s’en mettre inutilement sur les épaules des fois. Je suis allé là pour prendre une photo de mes compétences en fonction du cadre de référence de la SAAQ. Je vais sourire et regarder droit devant mais si j’ai les deux yeux dans le même trou et que je grimace quand le flash de la caméra partira, ben on recommencera plus tard. C’est tout !

Ma VAD s’est bien déroulée. Pas parfaite mais elle s’améliore de jour en jour. Et il y a de petites technicalités propres à la SAAQ qui m’ont joué quelques tours mais sinon, ça c’est bien passé. Nous avons ensuite pris la route pour circuler sur un parcours prédéfini. Comme le disent si bien les anglais, it wasn’t pretty but I made it ! En fait, ça n’a pas été si mal que ça mais mes lacunes identifiées lors de ma compétence 5 sont revenues gâcher la sauce. Heureusement,  le circuit a pris fin avant que je manque de points. O_o Et mon test de marche arrière s’est très bien déroulé me permettant ainsi de finir ma journée sur une note positive.

Maintenant que j’ai obtenu ma classe 1, il est temps de redoubler d’ardeur pour travailler sur mes lacunes et m’assurer qu’elles ne viendront plus me causer de difficultés dans le futur. Je vais donc en discuter dès mon prochain cours avec mon instructeur. Il faut que j’élimine ces mauvaises habitudes le plus rapidement possible car être “juste bon” ce n’est pas suffisant. je dois être meilleur. Pas nécessairement le meilleur. Mais une grosse coche au-dessus de ce que je suis présentement.

On s’en reparle bientôt !